Christine Zwingmann
Christine Zwingmann

Fiche technique pour réussir les tours en dehors

Pédagogie par la visualisation et la conscience corporelle par christine zwingmann:

Avant de tourner: Préparation en 4eme g. devant : visualiser une toupie que l'on presse au sol avant de la faire tourner.

Appuyer au maximum dans le sol, pensez à la spirale qui descend

 

Pour une tête légère et alignée: desserrer les mâchoires et faire un minimini  NON. Attention l’axe de la tête n’est pas vers l’arrière.

Une fois avoir spiralé le dos latéralement avec les bras (wind up dans sens inverse) et verticalement dans le sol, le tour peut débuter.

EXECUTION du tour: le regard reste dans le miroir, la 4e pliée se voit encore  de profil, le bras g est encore à la seconde (profil). puis on retire seulement avec le pied arrière qui décapsule le sol par le petit orteil) puis les bras ferment dans un second temps (ceux-ci restent strictement en face du centre).

 

Rythme interne pour gérer le tour: inspirer avant le tour, expirer rapidement ( serrer les abdominaux) puis Passé (relever au genou). Rester en Apnée pour fixer le diaphragme.

Tête ne tourne pas, seulement le regard.  Cela évite le déséquilibre de la tête!

 

Mouvements des pieds vers les bras: Pieds ouverts, voute plantaire réactive, énergie remonte bassin/centre pubis/ ceinture scapulaire. Les bras donnent l'élan dans un second temps. Ils sont soutenus par coudes et petits doigts. Les mains se centrent face au coeur.

Lorsqu'on tourne vers la droite penser au côté gauche.

 

Et n'oubliez pas: imaginer le tour parfait et sa fin réussie. Le mental fait tout!!!!!! On y reviendra dessus dans une prochaine fiche.

 

Fiche techique: Les pieds - les pointes 

Exercices de base
pour les pieds (à faire tous les jours)
 :

Le pied doit être massé et surtout étiré avec nos mains en imaginant créer des espaces entre les orteils et le talon ou entre le talon et le tendon d’achille.

 

Pied posé à plat au sol puis creuser un tunnel sous la voûte planaire à égal hauteur entre la sortie et l’entrée.

 

Jouer du piano avec les orteils. Puis soulever le pouceseulement, sans entraîner les autres orteils. Ecarter les orteils le plus possible (doigt de pieds en éventail).

 

Dites oui avec votre pieds (flex/tendu) en isolant les orteils pour faire comme une vague.

Danse classique pré-ado et
adolescents – technique des Pointes

 



Dans toutes mes classes de danse que je donne aux enfants dès 10 ans, les filles ressentent le désir pressant de « faire des Pointes ».

Pourquoi cet engouement ?
Souvent parce qu’une copine monte déjà sur pointes, parfois parce que l’idéal de la danseuse passe par l’élévation obtenue par ces drôles de chaussons renforcés.
Or, la technique de pointes demande non seulement une bonne coordination entre le haut et le bas et de la force musculaire, mais surtout il faut que le développement osseux soit suffisamment avancé. Ce qui est le cas pour la plupart des jeunes à 11-12 ans. Si cette dernière condition est remplie, il ne  va pas de soi que l’élève puisse chausser des pointes, malgré l’âge, si aucun  travail de renforcement musculaire ou de placement des segments (épaules, bassin, genoux, chevilles) n’aurait été accompli jusque là. Une élève doit par exemple être capable de tenir un retiré au genou sur demi-pointes pendant 8 secondes. Il va de soi que si le dos n’est pas étiré et assuré par les abdos, le bassin de biais, le genou vacillant au-dessus d’un pied affaissé, alors un équilibre sur une jambe s’avérera difficile.

Comme on peut le deviner, les pieds ne sont pas les seuls acteurs pour monter sur pointes. Tout le corps participe à un relevé sur pointes. Imaginez tout notre poids tenir sur le bout de trois orteils !

Néanmoins, nos pieds sont fondamentaux dans la vie de tous les jours comme pour la danse. Ils ne sont jamais en vacances, eux. Ils nous portent inlassablement, ils effectuent environ 7'000 pas par jour. En danse en particulier, les pieds doivent être
prêts à tout. Bien travaillés, ils démontrent une intelligence propre. La souplesse de tous les tissus est d’importance, car la réponse doit être vive et rapide pour un saut, sa réception, un relevé ou un équilibre. Le pied est doté d’un nombre impressionnant de propriocepteurs (récepteurs sensoriels), capables de donner des informations à tout le corps. Un pied est constitué de 26 os, 20 muscles et d’un réseau de 107 ligaments et de 31 articulations. Sans oublier les nerfs, vaisseaux sanguins et glandes sudoripares.

Il est à noter qu’il est néfaste de forcer passivement le pied afin d’obtenir le fameux « cou de pied » tant désiré des danseuses classiques. Combien de filles n’ont-elles pas coincé leurs pieds sous des radiateurs ou armoires afin de forcer leur cou de pied. Au  bout d’un moment, les ligaments se fragilisent, des bursites peuvent devenir chroniques et surtout, le pied perd son élasticité. D’ailleurs, Le cou de pied est du ressort de l’articulation tibo-tarsienne, donc plus de l’os que des tissus musculaires (L’os se nomme le talus, juste à la charnière de l’articulation).

Nos coordonnées

Christine Zwingmann

La Cie des Yeux Fertiles

75013 Paris

Tél. : 06 38 29 30 92

Email : christine.zwingmann@orange.fr

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© christine-zwingmann.com